MALIK DJOUDI | inabreath + Ninxy

MALIK DJOUDI | inabreath + Ninxy

Portrait de Malik Djoudi

Plein tarif : 20€
Tarif réduit (- de 15 ans, demandeurs d’emploi, adhérents à la Maison du Savoir) : 15€

Chant, claviers, guitare :
Malik Djoudi
Basse, machine, claviers :
Gregory Cadu

Réservations en ligne : Billetterie Festik

« Tu sais, j’ai peur de rien, à part du vide, qu’il anime mes lendemains ». Non, Malik Djoudi n’a peur de rien et son premier album vient combler un vide dans le paysage français. Un romantisme de dandy pas trop sûr de lui, qui convoque Christophe, Sébastien Tellier et William Sheller, une voix qui flotte dans les airs tout près de Connan Mockasin, une sourde intensité mélodique qui trouble à la manière de Blonde Red-head, une intimité dont James Blake a retrouvé le secret… Et des mots en français qu’il manie avec grâce et candeur, sur une trame électro pop toute aussi épurée.

Ni vraiment musique de club, ni simplement variété française, Malik Djoudi trace une chanson électronique qui réconcilie pop synthétique des années 80 et histoires d’opérations à coeur ouvert. Grand ouvert, quand un amoureux transi demande à une jolie fille de lui laisser « le temps d’apprendre tous les codes chics pour faire l’Américain », ou qu’il frime en Cadillac à Saint-Malo pour se donner de la contenance. Très grand ouvert quand il avoue « se surprendre à pleurer au cinéma ». Trop grand ouvert quand il doit affronter l’avancée du temps, la complexité des relations amoureuses…

Malik Djoudi – Sous garantie :


Les groupes Inabreath et Ninxy viendront compléter avec talent et inventivité cette soirée de leur Pop Lo-Fi et leur Drum’n’bass live.


Inabreath groupe de folk életronique lo-fi… Derrière ce projet, on retrouve 3 musiciens toulousains issus de 2 projets différents. D’un côté, Andrew Richards et Olivier Piotte, respectivement chanteur et batteur des douceurs pop d’Uniform Motion. De l’autre, Vincent Lasserre, bassiste du trio transe rock Dona Confuse.


Ninxy pratique un exercice de style qui navigue dans les courants tumultueux des musiques électroniques. Né d’une envie d’explorer des univers sonores nouveaux et à priori inaccessibles à de simples instrumentistes, le trio toulousain s’approprie les codes de la EDM pour alimenter leur esthétique mouvante, entre ambiances bouillonnantes et voyages contemplatifs.



Liens complémentaires
http://malikdjoudi.com/